Association Flainoise

2014-01-30 - Inauguration de la résidence Le Centaure

jeudi 6 février 2014 par Regis_Lardennois

 INAUGURATION de la RESIDENCE Le CENTAURE

Jeudi 30 janvier s’est déroulée l’inauguration officielle du CENTAURE, nouvelle résidence à Flaine, en présence de Sophie SIMOND MIRADOLI (Présidente du SIF) et de David GIRAUD (PDG de MGM constructions) et de nombreuses personnalités du GRAND MASSIF.

Le défi était de réaliser un immeuble moderne, qui s’intègre dans un environnement d’immeubles de conception BREUER. La très belle conception architecturale a été réalisée sous la direction de l’architecte Christian HAUVETTE, décédé avant la réalisation. L’architecte en charge de la réalisation est Guillaume RELIER.

L’insertion dans l’architecture BREUER est tout à fait réussie.
Les appartements sont très confortables.
Cette réalisation consacre le groupe MGM en tant qu’acteur majeur dans le GRAND MASSIF par le nombre de résidences construites et en projet.

Enfin, nous avons une piscine de 25m, dont l’esthétique est tout à fait emblématique. Le revêtement inox de la piscine est très agréable. Cette piscine est associée à des équipements appréciés : Sauna, Hammam, Salle de repos, Fitness, Bien-être, dans une architecture de rêve.

Vous pouvez voir des photos ici : http://associationflainoise.piwigo....
On ajoutera prochainement des photos de la piscine en lumière du jour, et plus tard une collection plus large des photos du chantier.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce projet, quelques éléments :

Résidence de 67 logements duplex de 3 ou 4 pièces, construite à l’emplacement de l’ancienne piscine par MGM Construction, et exploitée par CGH du groupe MGM.
Directrice Fabienne WEVERBERGH..

Les appartements spacieux de 55 à 60 m2 sont desservis par des coursives 1 étage sur 2, ce qui apporte à chaque appartement une vision coté sud, et à certains une chambre coté nord en plus.

L’aménagement interne, de qualité, conçu par MGM construction, apporte la cohérence avec les autres résidences MGM avec le bois, la pierre et l’inox.
L’ameublement utilise au mieux la surface disponible pour créer différents espaces de vie.

La résidence est associée à une piscine de 25m, de profondeur entre 0,95 et 1,65m, avec revêtement inox.
Le petit bassin pour enfants sera terminé pour cet été.
Le plafond réalisé à l’aide de toiles tendues brillantes qui font office de miroir, donne l’impression de volume. Un réglage fin de la ventilation évite la condensation sur ces toiles et sur les vitres.

Les fenêtres ouvertes sur le sud, avec une répartition de plusieurs tailles et positions, sont un élément important de la conception et donnent une belle vision sur l’extérieur.
De l’extérieur, cela donne une impression de désordre qui améliore l’intégration dans le site, de l’intérieur, cela donne une vue de la montagne en mosaïque qui change dès qu’on se déplace un peu.

Le Permis de Construire date du 20 mars 2009, et la construction s’est déroulée de mi 2010 à fin 2012, fin 2013 pour la piscine.
La surface habitable est de 5000 m2 pour la résidence et 1300 m2 pour la piscine sur 2600 m2 de terrain.

Nous donnons ci-après la retranscription des exposés de David GIRAUD, PDG du groupe MGM, et de Sophie SIMOND MIRADOLI, Présidente du SIF, qui fournissent beaucoup d’informations sur la réalisation et la vision des décideurs.

David GIRAUD montre l’ampleur de l’engagement de MGM sur ce projet et dans le Grand Massif, avec de multiples témoignages personnels.
Exposé sans notes, sans doute largement improvisé (mais les inaugurations sont quand même une pratique répétée), il est le témoignage de l’enthousiasme, de l’engagement, et de sa bonne connaissance des dossiers et de son fond de commerce. David GIRAUD est aussi certainement un très bon commerçant et chef d’entreprise avisé !

Le souci de qualité et de recherche architecturale du groupe MGM, répété de nombreuses fois durant l’exposé, ne sont pas de vains mots pour le CENTAURE, quand on voit l’exercice architectural que représente cet immeuble, les façades en inox et en particulier la piscine que tout le monde peut aller visiter. Le simple bassin en inox a doublé le prix de la piscine.

David GIRAUD présente aussi les difficultés qu’il éprouve dans le financement et la commercialisation des nouveaux projets, mises en regard avec la crise profonde de l’immobilier en France. Les chiffres sont marquants mais fournis en termes mesurés, sans doute pour ne pas faire douter les acheteurs éventuels, mais il sera certainement plus tranquille lorsque le taux de commercialisation du CENTAURE se rapprochera de 90%, et que 1 ou 2 projets en attente auront pu être engagés.

L’exposé de Sophie SIMOND MIRADOLI, plus sobre, résume les travaux effectués à FLAINE durant son mandat au SIF, et dont la liste est fort longue, on a largement rattrapé le retard pris durant la décennie précédente, sauf le parking couvert et la voirie de Flaine Forêt.
J’ai depuis 5 ans une collection de photos de la station prise au mois le mois, et qui montre une activité de travaux considérable, sous la responsabilité du SIF ou d’autres intervenants. Les albums existants en ligne seront complétés progressivement, en commençant par les travaux du CENTAURE.

Signalons que la vente des droits à construire à MGM pour le CENTAURE a rapporté au SIF en 2011 / 2012 la somme de 1,3M€, prenant en compte le coût de la piscine, et qui a apporté une bouffée d’air frais à ses finances et à ses investissements.

 EXPOSE de DAVID GIRAUD, PDG du groupe MGM

PLAN

  • Première partie : Historique de MGM, les autres stations du Grand massif, SAMOËNS, LES CARROZ, bientôt MORILLON j’y reviendrai tout à l’heure, 
  • Deuxième chapitre : MGM, facteurs clé de la stratégie de CGH
  • Troisième partie, plus personnelle : petits messages aux partenaires financiers, bref à tous ceux qui sont là ce soir
  • et enfin les remerciements

1-HISTORIQUE
Fondamental. Ce projet de CENTAURE est le fruit d’un architecte qui s’appelle Christian HAUVETTE, malheureusement décédé depuis mais son épouse est présente, et je voudrait la remercier très profondément, très sincèrement et très chaleureusement au nom du groupe MGM parce que Christian était vraiment un ponte, en tout cas au niveau de l’architecture. La première fois qu’on s’est serrés la main et qu’on s’est regardés, on a tout de suite senti les yeux qui pétillaient pour ce projet Le CENTAURE, et je crois que aujourd’hui, Madame HAUVETTE, Christian aurait été fier de l’inaugurer et d’être avec nous ce soir.
Christian HAUVETTE, a été ensuite assisté par un de ses collaborateurs, très proche, qui s’appelle Guillaume RELIER, il arrive ce soir de Paris avec un certain nombre de journalistes.
Les premières discussions ont daté de 2007, avec Mr IOCHUM ici présent, à l’époque il était maire des CARROZ, après les élections 2008 il y a eu du changement, puis on a continué.
On a déposé un Permis de Construire en 2008, et obtenu le Permis en 2009.
C’est la phase Instruction.
Un permis de construire qui a été plutôt rapide, j’ai eu l’occasion de le dire la semaine dernière à TIGNES, un Permis de Construire a mis presque 3 ans, puisqu’il y avait des autorisations UTN , ZAC, un projet beaucoup plus compliqué, ici un peu plus simple quand même, même s’il y avait des difficultés, il y avait aussi une piscine municipales sur laquelle la collectivité avait vocation à changer cet outil un peu vieillot, et à amener bien sûr dans ce projet ce qu’on appelle les Droits à Construire.
C’est le projet du CENTAURE qui a 67 appartements, la piscine que vous voyez ici, notre accueil que vous avez vu à l’étage là où on a commencé à prendre le pot.
Les travaux ont commencé au printemps 2010, on a démoli la piscine, avec une signature de l’acte en juillet 2010, et on a commencé le chantier entre l’été 2010 et l’automne 2010.
On a fini la partie Gros Oeuvre et Appartements fin 2012, Une première partie, la moitié des appartements a été livrée fin 2012, la moitié de la résidence, et bien sûr il restait à construire la piscine, ce qui a été le cas juste avant Noël 2013, on a commencé les travaux de la piscine au printemps 2013 pour les achever juste avant Noël.
Tout est pratiquement terminé comme vous le voyez ce soir, à une exception près que vous ne voyez pas, il y a encore un petit bassin enfants avec un bassin en inox qui sera ici à ma droite, l’entreprise qui a réalisé les bassins en inox n’a pas eu le temps nécessaire pour le faire, et nous voulions surtout pas qu’elle revienne continuer le chantier mais qu’elle revienne dans 3 mois.
Pour nous cela a été un véritable pari architectural, vous connaissez MGM à travers ses résidences dans le GRAND MASSIF et les autres stations, on a inauguré TIGNES, on a une architecture qui est beaucoup plus traditionnelle et beaucoup plus savoyarde. C’est vrai que quand on arrive à FLAINE, il n’est pas question d’arriver avec une toiture à 3 pans ou à 4 pans, il fallait bien sûr respecter le site, et donc on est partis sur un bâtiment beaucoup plus rectangulaire, beaucoup plus moderne, et je pense que cela a été une des grandes forces de Christian de trouver une sorte de vague, lorsqu’on regarde le bâtiment, il n’est pas droit, on sent vraiment le mouvement de la vague, c’est assez spectaculaire, en tout cas qui pour nous était important. Et après, par contre, on tenait absolument à apporter un petit peu la patte de MGM, c’est à dire la pierre, c’est à dire l’inox, c’est à dire le bois, tout ce qui fait aujourd’hui, je l’espère, une des plus belles résidences de FLAINE, je n’aime pas dire la plus belle parce que d’abord c’est prétentieux, et ce n’est surtout pas l’esprit du groupe MGM, je pense qu’il faut rester humble même si on a 50 ans, on a voulu apporter notre touche, et faire un des fleurons de FLAINE.
Aujourd’hui, en tant que Flainois ou habitants des CARROZ j’espère que vous le sentez, car pour nous cela a été un pari intellectuel, architectural, un pari de construction, et finalement au bout de 3 ans, plutôt une belle réussite puisque aujourd’hui c’est terminé.

Voila le CENTAURE, je pense qu’on peut en être fier, pour inaugurer cette résidence avec vous ici bien sûr présents, et on a également 26 journalistes qui vont nous accompagner pendant 2 jours, puisqu’ils ne vont partir que samedi après-midi, et dans ces 26 journalistes il y a 8 journalistes anglais avec qui j’ai déjeuné à midi, et puis des français qui ne sont pas encore arrivés en TGV, ils vont prendre le train en marche, ils seront avec nous demain et après-demain.
Un des objectifs que l’on a dans ces voyages de presse est de ne pas se focaliser sur MGM, car ce n’est pas l’objectif, mais de faire parler de FLAINE au niveau des Alpes, au niveau National, au niveau Européen, et aussi au niveau mondial.
On a cette prétention, de faire vivre cette résidence et FLAINE à l’échelon international.
Dans cette résidence, 70% sont vendus, il reste 30%, les commerciaux sont là, les notaires sont là pour ceux qui ont envie de sortir leur carnet de chèques, n’hésitez pas, il reste encore quelques appartements.
C’est un petit message à faire passer, c’est une plaisanterie.

Le groupe MGM - CGH à FLAINE et dans le GRAND MASSIF, Le CENTAURE vient compléter une offre qu’on a déjà sur SAMOËNS, avec la Reine des Près qui représente 80 appartements, une deuxième résidence aux CARROZ D’ARÂCHES s’appelle Les Chalets de Jouvence et Belles Pistes, c’est la même gestion de 60 appartements, et bien sûr le CENTAURE avec 67 appartements. Ce qui porte aujourd’hui en résidences 4* au coeur du Grand Massif 3 résidences, 205 appartements, mettons 200, et dans un jargon plus touristique on parle de lits, cela fait 1200 lits en 4*. Ce n’est pas neutre car ces 3 résidences représentent une quarantaine d’emplois directs à travers les filles que vous avez vues, à travers les techniciens, les directeurs, les gouvernantes, et bien sûr cela rejaillit forcément sur les emplois indirects, blanchisserie, ESF, remontées mécaniques, commerçants, On vient renforcer nous-mêmes un tissu déjà existant. Sur cette clientèle là aux CARROZ et SAMOËNS cela s’est senti, sur FLAINE cela va monter en puissance, il fallait boucler la piscine ce qui est fait, vous devriez avoir rapidement en retombées des choses intéressantes.

On a également dans les cartons au niveau du GRAND MASSIF, c’est plus que des cartons mais des Permis de Construire obtenus et purgés, 4 futures résidences, 2 à SAMOËNS, avec une en cours de commercialisation qui s’appelle Les Chalets de Layssia avec 55 appartements, une deuxième à SAMOËNS qui s’appelle Alexane avec 91 appartements, une deuxième aux CARROZ D’ARÂCHES que vous avez peut-être vue en montant, qui s’appelle Résidence Léana, l’ancien hôtel Arbaron qui a 70 appartements, une quatrième dont on est fier à MORILLON, le Maire Mr DENERIAZ est ici je le remercie d’être très fidèle à tous nos évènements, merci d’être présent, merci d’avoir soutenu ce beau projet, il n’a pas été facile, tout à l’heure j’ai parlé de calendrier FLAINE 2007-2013 donc 6 ans, sur MORILLON on y travaille depuis 2005 et on vient d’avoir le Permis de Construire, cela veut dire que la construction sera réalisée dans les deux prochaines années, donc voyez il faut être tenace dans ce métier là.
Quand je rajoute les 4 résidences que je viens de vous citer, cela va représenter plus de 300 appartements, qui ajoutés aux 200 existants, font 500 appartements, soit 3000 lits en 4* au coeur du GRAND MASSIF, c’est certainement un des endroits où on est le plus présent en termes de capacité hôtelière.
Donc pour nous à travers FLAINE c’est une inauguration importante, on aide le GRAND MASSIF je pense que c’est important, moi-même j’ai commencé à vendre des appartements à SAMOËNS j’avais 17 ans, et je n’ai jamais abandonné ou quitté le GRAND MASSIF.
C’est important ce que je vous dis, car dans un contexte économique un peu difficile, on fait des choix en tant que promoteur, et je peux vous dire qu’il y a certaines stations ou certains projets, on a été obligés de les arrêter.
Je ne vais pas citer les stations, mais s’il y a un endroit où on se sent bien, où on a envie d’y faire des choses, c’est vraiment chez vous au coeur du GRAND MASSIF.

2- La stratégie du groupe MGM-CGH, vous allez voir, c’est très facile. 
MGM a fêté des 50 ans l’année dernière, ce n’est pas moi David GIRAUD car j’aurai 45 ans dans 2 semaines, mais c’est le papa qui a créé le groupe MGM, je suis celui qui a repris il y a une dizaine d’années, mais en tout cas MGM à 50 ans et CGH c’est 10 ans. CGH, au niveau de l’exploitation, c’est totalement le relais du groupe MGM, après ses constructions dans l’exploitation, et à travers FLAINE aujourd’hui, cela ouvre le catalogue CGH à 25 résidences et 2 hôtels, uniquement dans les Alpes. Il est important que vous le sachiez, le groupe MGM c’est facile : Montagne, Montagne, Montagne. Il n’y a que cela qui vous intéresse, parce que cela c’est notre image de marque, c’est notre savoir faire, c’est notre ADN, on s’y sent bien, moi-même je suis un amoureux passionné de la montagne, j’ai eu la chance d’habiter 15 ans à CHAMONIX, aujourd’hui sur ANNECY, mais en tout cas on le revendique, et même si c’est difficile on a beaucoup de projets, ceux que je vous ai cités, et on n’a pas du tout vocation à aller dans le sud de la France ou la Bretagne, que j’aime beaucoup, ma femme ici présente est bretonne, mais en tout cas pour y aller en vacances oui, pour y faire des constructions surtout pas, On a vraiment cette identité de montagne, on est sur les deux Savoies, on est dans l’Isère, et on est dans les Hautes Alpes, donc vous voyez, très très ciblé.
Les facteurs clé de CGH, aujourd’hui, je vais vous dire les principaux, c’est d’abord les espaces récréatifs, comme vous voyez ici, je pense certainement un des seuls opérateurs en 4*, avec tout le respect que je dois à des groupes comme PIERRE ET VACANCES, ou LAGRANGE ou d’autres, c’est qu’on ne construit pas que des bêtes projets dans notre catalogue, mais quand on les réalise, les gens le voient et le sentent, c’est spacieux et de qualité. Je ne vais pas dire que c’est du luxe, parce que le luxe a une connotation un petit peu différente, mais je pense que quand les gens mettent de l’argent chez nous, en terme de patrimoine de qualité, ils le voient aujourd’hui, il doit y avoir ici quelques propriétaires, on ne triche pas sur les matériaux.
Pour nous, les fondamentaux, c’est la pierre, le bois brulé, à FLAINE on a apporté cette touche de modernité, parce que c’est important, c’est l’inox, que vous voyez présent dans le bassin et que vous retrouvez aussi dans les appartements, il y a une vraie première.
Un des premiers facteurs clé de CGH est d’abord le choix des stations, et là le GRAND MASSIF participe à travers les Remontées Mécaniques, à travers les projets, complètement nous sommes dans ce schéma de développement.
Après, vous avez l’emplacement dans les stations, qui pour nous est important, on le voit à travers le CENTAURE ici, ou les résidences du GRAND MASSIF, on est toujours ski aux pieds, ou en tout cas au coeur des stations.
Le 3ème facteur de réussite, c’est la taille des appartements, puisqu’on a fait le choix dès le départ d’avoir des appartements entre 55 et 60 m2, là aussi en termes de confort quand on est en vacance c’est important.
Le 4ème facteur c’est qu’on est ouverts hiver comme été, dans toutes nos résidences, avec des taux de remplissage aujourd’hui qui sont pour nous aussi significatifs puisque l’hiver on est entre 80 et 90% et l’été des taux d’occupation entre 70 et 80%, et même c’est une grande chance que nous avons en Haute Savoie, sur des sites comme le GRAND BORNAND, SAMOËNS ou LES CARROZ, on arrive à des taux de 90% l’été sur 8 semaines. Donc on sait qu’aujourd’hui la carte Montagne, le choix qu’on a fait, c’est de ne pas être dans des stations de haute altitude. Si on est dans des stations telles que Les ARCS, TIGNES, La PLAGNE ou à FLAINE, on a aussi fait le choix des stations village, des stations familiales, et aujourd’hui on a un catalogue qui permet d’offrir tout cela.
Les deux indicateurs qui font qu’aujourd’hui CGH fonctionne, pour moi il n’y en a pas 36, pour moi ce sont les clients.
Aujourd’hui on a un gros tiers de clients qui reviennent d’une année sur l’autre, voire d’une saison sur l’autre. C’est énorme, en termes de ce qu’on appelle le fond de commerce, là aussi c’est fondamental, cela veut dire qu’on est reconnus par nos clients, c’est pour moi la première référence.
La 2ème référence, il y a 8 jours, on a fait un salon qui s’appelle Grand Ski à CHAMBÉRY, la grande messe de tous les opérateurs du monde, qui viennent voir toutes les stations, les hébergeurs, ils viennent pour y faire leurs emplettes.
Choisir leurs résidences et leurs hôtels, et on a eu plus de 180 Tour Operators du monde entier qui sont passés sur notre stand pour dire aujourd’hui CGH c’est reconnu, on sait qu’on va trouver les mêmes principes d’altérité, et pour nous c’est un gage de sécurité. 
A travers ces deux paramètres, cela nous permet de dire aujourd’hui : CGH en 2013 a cette reconnaissance, cette notoriété il nous a fallu 10 ans pour la construire, mais on peut être fiers à travers le CENTAURE et celles que vous connaissez pour certains sur le GRAND MASSIF, fiers de ce que vous apportez et remercier l’ensemble de nos clients qui nous font confiance.
C’était pour la stratégie de CGH, deux autres éléments qui sont importants.
Dans toutes nos résidences on intègre des logements de personnel, cela veut dire que nos logements de personnel sont exactement de la même qualité dans toutes nos résidences, ils ne sont pas mis au fond des placards ou d’un couloir, cela fait partie intégrante.
On a aujourd’hui des directeurs qui sont à l’année, des informaticiens qui sont à l’année, des gouvernantes qui sont à l’année.
Nous sommes un des rares opérateurs dans l’exploitation à avoir des gens qui maintiennent le niveau de qualité de ses résidences. Bien sûr il y a plein de paramètres que je ne veux pas développer, Académie CGH, Académie O des Cîmes, j’ai la chance, je cherche mon directeur général, Yanick DAVIÈRE, d’abord bon anniversaire Yanick puisque vous avez 50 ans aujourd’hui, je vous remercie du fond du coeur parce que moi je suis un petit peu le bétonneur, je suis celui qui est tombé de l’arbre quand j’étais petit, j’ai toujours voulu faire le métier de promoteur depuis que j’ai l’âge de 12 ans, j’ai cette passion du bâtiment, mais au quotidien aujourd’hui c’est vraiment Yanick avec toutes ses équipes ici, c’est important parce que CGH, c’est 260 personnes sur les 25 résidences, cela n’est pas toujours facile j’imagine. Cela se passe plutôt bien et tant mieux, et je le remercie.
C’était pour CGH.

3-LES PETITS MESSAGES.
Il y en a deux principalement.
Le premier message, je vais essayer de ne pas faire de politique, quelques chiffres.
Depuis 18 mois, cela n’a échappé à personne qu’il y a eu des élections présidentielles, vous avez vite remarqué dans mon discours que malheureusement on n’est pas là, nos clients ne sont pas là, et que effectivement on a un budget moyen d’appartements de qualité qui fait que nos clients sont plutôt des chefs d’entreprise, professions libérales, bref ceux qui ont un certain pouvoir d’achat. C’est la première qui depuis 18 mois vit ce que j’appelle une fiscalité à géométrie variable. Cela veut dire que ce qui était vrai hier et aujourd’hui ne sera pas vrai demain. Bref, on a eu une élection présidentielle dont on sait que chaque fois c’est compliqué, mais on arrive quand même à faire 300 appartements. Sur 2012, on y est arrivés, presque avec 290 / 292, on n’était pas loin du compte, alors qu’on était à des niveaux plus importants avant.
Et puis 2013, effondrement, 200 appartements.
Alors, il faut le dire, pourquoi ? Puisque je vous ai dit que CGH fonctionne à merveille, belle mécanique aujourd’hui, mais pour alimenter CGH il faut avoir de l’immobilier.
Forcément pour l’immobilier, aujourd’hui c’est beaucoup plus compliqué.
200 ce n’est pas 0 non plus, cela veut dire qu’il y a toujours des gens qui aiment la pierre, mais si j’extrapole un peu et si de MGM je passe au niveau national, c’est 130 000 logements en moins en 2013 par rapport à 2012. Cela veut dire que personne n’est épargné.
Dans les stations, encore une fois, l’an dernier on ne l’a pas trop senti, parce que les remontées mécaniques étaient plutôt en hausse, l’ensemble des acteurs économiques dont les hébergeurs cela a fonctionné pas mal, il y avait de la neige, il n’y a pas eu cette prise de conscience. Nous dans la construction aujourd’hui, dans la filière, et je vais m’adresser à d’autres entreprises, je peux vous dire qu’on le sent, et je vais vous donner un 2ème paramètre.
En 2012, 60 millions d’Euros de travaux, injectés dans les artisans, tous les corps d’état du bâtiment. 
En 2013, 40 millions, cela veut dire 1/3 de moins réinjecté dans le tissu économique artisan local. C’est énorme. Quand vous multipliez à l’échelon national, c’est compliqué.
Pourquoi je vous explique tout cela, et j’en arrive au message que je veux faire passer. Je pense qu’on est arrivés au bout d’un modèle économique, de vendre des résidences comme le CENTAURE ou comme d’autres, 60 à 70 appartements, On a des partenaires bancaires ici présents pour certains, qui nous demandent et ils ont raison des taux de pré-commercialisation pour garantir la sécurité aux clients d’être livrés, la sécurité de l’entreprise sur le chantier, la sécurité du promoteur.
Mais aujourd’hui comme vous avez une baisse des ventes, ne serait-ce que sur une résidence comme le CENTAURE, 67 appartements, 50% de pré-commercialisation, cela fait une grosse trentaine d’appartements. On a beau être MGM, avoir une belle mécanique, avoir une superbe équipe commerciale, que je remercie d’ailleurs au passage, ce n’est pas toujours facile. Mais quand vous passez de 300 ou 400 à 200, forcément c’est beaucoup plus compliqué, et dans le modèle économique, on est à la fin de l’hiver, on doit commencer les travaux.
Si vous n’avez pas les 50% de pré-commercialisation, les partenaires financiers ne vous donnent pas une Garantie Financière d’Achèvement, dont vous ne pouvez pas commencer les travaux et livrer l’année N+1.

On arrive à une situation aujourd’hui, et c’est le message que j’ai fait passer aux élus de la TARENTAISE la semaine dernière et il y a déjà eu des échos, c’est qu’on ne passera aujourd’hui que par des projets mixtes, avec bien sûr toujours de la clientèle individuelle qui continuera à acheter, mais aussi ce que j’appelle des institutionnels, et dans les institutionnels il y a dans le désordre les remontées mécaniques, style Compagnie des Alpes qui n’hésitent pas et partent sur certains projets délicats à s’impliquer, ce sont bien sûr des partenaires financiers, Crédit Agricole ou d’autres qui aussi participent, ce sont aussi des Family Offices qui participent, et peut-être aussi des aménageurs comme c’est le cas en Savoie avec la SAS (Société d’Aménagement de Savoie).
Effectivement aujourd’hui, à TIGNES lorsqu’on a inauguré la semaine dernière un projet qui a 3 tranches, la 1ère tranche est entièrement livrée avec 90% de 108 appartements, et pour commencer la 2ème tranche de 61 appartements il a fallu qu’on trouve un montage mixte avec la SAS, les Remontées Mécaniques, et un Family Office qui ont pris 1/3 du projet.
Donc, avec les quelques ventes effectuées, on sait que ce chantier va commencer au mois de mai pour être livré en 2015
Ce que je veux dire avec ce petit message à l’ensemble des élus, partenaires financiers, remontées mécaniques, c’est qu’il y a encore des beaux projets, on est capables de les livrer, on est capables de vous amener de beaux produits comme celui-ci, mais tous seuls, aujourd’hui, en toute humilité, on ne sait pas faire.
Voila, en conscience, on pourrait très bien dire, on fait le dos rond, cela veut dire, à MGM, j’ai une belle équipe, on fait 160 appartements par an, bon an mal an on y arrivera toujours.
Mais bon, le problème c’est qu’on a des projets aujourd’hui, ceux que j’ai décrits dans le GRAND MASSIF, mais on en a aussi à CHAMONIX, on en a aussi à TIGNES, à la ROSIÈRE, et dans d’autres stations, et honnêtement à 45 ans je n’ai pas envie de m’arrêter. Mieux, aujourd’hui on attaque le modèle économique, parce que ça c’est important ce que je vais vous dire à l’ensemble des élus et les autres, c’est qu’on ne vendra jamais notre âme, cela veut dire que notre âme elle est là ce soir, c’est la qualité de nos résidences, cela veut dire qu’il vaut mieux en faire moins mais en tout cas faire toujours aussi bien voire mieux, et je pense à travers TIGNES la semaine dernière en tout cas au CENTAURE, je l’ai dit haut et fort, on n’a pas à rougir de ce qui a été fait, et encore une fois la meilleure preuve c’est que en exploitation, cela marche parce que les gens nous plébiscitent.
Donc il faut nous faire confiance, comme vous nous avez fait confiance à une époque, nous vous faisons confiance, je pense qu’on est capables main dans la main d’y arriver, c’est ce que j’appelle la réelle notion de partenariat, pour moi qui est fondamentale.
C’est le petit message que je voulais faire passer ce soir, et on aura la possibilité d’approfondir dans les discussions.

Le 2ème message, ce sont les entreprises. Il y en a un certain nombre présentes, je vais répéter ce que j’ai dit la semaine dernière, pour certains qui étaient sur les deux chantiers, bien sûr MGM est le capitaine du navire, mais sans vous les entreprises, on n’est pas capables de faire des bâtiments comme ceux-là aujourd’hui. Vous êtes le maillon de la chaîne, le produit final, et vous pouvez être fiers de ce que vous faites. Alors bien sûr que les conducteurs de travaux, les responsables de projets, ils vous taquinent, bien sûr ce sont des prix, des délais, la rigueur, mais à la fin je peux vous dire du fond du coeur, et je répète ce que j’ai dit tout à l’heure que je ne ferai qu’un seul métier, j’ai eu la chance d’avoir eu un papa qui était un bâtisseur dans l’âme, à 72 ans cette année il n’arrête pas, c’est sa passion, il me l’a transmise, et je dis souvent que ce métier de promoteur, on l’a dans les gênes, on l’a dans l’éducation, et on l’a surtout dans l’expérience. Et moi je suis un bâtisseur, et aujourd’hui j’ai un profond respect des entreprises, plus que vous ne pouvez l’imaginer, et mon plus grand bonheur, c’est à la fin de l’année, avec un petit noyau, c’est de se faire plaisir, c’est que je baptise un peu le 12h chrono, c’est qu’on se voit à midi et on se quitte à minuit, et on passe un moment exceptionnel. Voila, c’est pour moi la récompense de la fin d’année qui pour moi est importante.
Je le dis haut et fort aux entreprises, non seulement le groupe MGM vous aime, mais moi David GIRAUD je vous aime, et on a besoin de vous.

J’arrive aux remerciements.

C’est toujours compliqué les remerciements, car on se dit on va oublier quelqu’un. Je vais essayer de n’oublier personne.
Je voudrais d’abord remercier l’ensemble des élus ici présents, ceux qui ont fait confiance à David GIRAUD, j’ai cité tout à l’heure Marc IOCHUM, je peux te citer toi Sophie (SIMOND MIRADOLI), la Mairesse d’Arâches qui n’a pas pu venir ce soir Patricia ROSA, Vous m’avez fait confiance en tout cas dans ce projet là, qui n’était pas facile parce que je me souviens une fois en 2009 je me suis posé la question en disant - je ne sais pas si je vais y aller ou pas -. Et on m’a dit - non, non, il ne faut pas partir, il faut rester. Donc on s’est fait confiance, on a dit on mettra le temps qu’il faudra, on a mis 4 ans pour y arriver, en tout cas aujourd’hui le CENTAURE est ici, je voudrais encore remercier ceux que j’ai cités, les autres élus, un maire n’est jamais tout seul, il a des collaborateurs, et surtout les Services Techniques, parce qu’on oublie très souvent, les projets comme celui-ci qui sont en plein centre, si on n’a pas les Services Techniques avec nous, c’est très compliqué, je cherche Patrice BONNAZ qui était aussi avec nous très présent, il nous a beaucoup aidé, avec aussi d’autres personnes, et je voudrais tous vous remercier.
Après je voudrais remercier tous les partenaires, les notaires, les avocats, bref tous ceux qui contrôlent, je mets cela dans un gros package qui est aussi un gros noyau à MGM puisque dess gros projets comme celui-ci ne se font pas tout seuls, il y a les entreprises que j’ai citées tout à l’heure, mais il y a aussi tous ces partenaires également. 
Mes architectes, je pense avoir dit tout à l’heure quelque chose sur Christian, sur Guillaume, on va passer2 jours ensembles et on aura l’occasion de parler, je crois que je n’ai jamais vu un architecte aussi présent sur un projet MGM. Il a participé, et je peux vous dire que dès qu’on touchait un coup de crayon, il était toujours là pour corriger. Non ce n’est pas l’esprit de la résidence, ce n’est pas l’esprit de ce que voulait Christian, il faut faire comme ci, il faut faire comme cela. Il y a bien eu des discussions, mais en tout cas le résultat est là.

Je voudrais remercier les partenaires financiers, parce que j’imagine qu’une résidence comme celle-ci, si vous n’avez pas les banques qui vous suivent, ici présentes avec le Crédit Agricole Mr PERRIN, tout à l’heure on avait la Société Générale et il y a aussi d’autres partenaires financiers comme la Lyonnaise de Banque qui était la semaine dernière à TIGNES, sans vous les projets comme celui-ci ne pourraient pas exister, et depuis longtemps que vous nous soutenez, et sur un projet tel que le CENTAURE plus que soutenu. On peut dire merci du fond du coeur, et quand vous venez ici au moins vous voyez que nos sous, vos sous, sont plutôt bien utilisés.

Après, je voudrais remercier toute l’organisation, je ne vais pas tous vous citer ce serait trop long, je voudrais remercier toute l’équipe MGM, qui me suit depuis maintenant une dizaine d’années, et pour certaines ou certains depuis plus de 15 ans voire 20 ans, cela aussi c’est une forme de fidélité, merci à vous ce n’est pas toujours facile, on se dit 2 ou 3 vérités, en tout cas on y arrive.
CGH je l’ai dit tout à l’heure, je ne vais pas y revenir.

Je voudrais remercier bien sûr les clients, c’est fondamental je l’ai dit tout à l’heure, sans eux aujourd’hui, on n’existerait pas.
Cela me permet aussi de refaire un autre lien, avec les entreprises mais aussi les partenaires, on oublie bien souvent que c’est le client qui nous fait vivre, et on vit des choses des fois complètement dingues.
Je suis content Pascal (TOURNIER) que tu sois présent, DSF, mais en termes de remontées mécaniques dans une station que je ne veux pas citer, on apporte des lits qualitatifs, c’est vrai qu’on oublie la notion du client de service au niveau des remontées mécaniques, ce n’est pas une chose à faire, et je pense que le client ne doit pas sentir dans les stations qu’il peut y avoir des rivalités. Le client lorsqu’il réserve veut que tout soit parfait, donc cela c’est important, c’est qu’ils le sentent.

Au niveau des entreprises, ce que j’appelle les qualités, les réserves et les punitions, je vous ai fait une belle déclaration d’amour tout à l’heure, devant tout le monde, je dois dire maintenant qu’il y a certains travaux qui ne sont pas terminés, sur lesquels nos clients exigent ce pourquoi ils sont venus chez nous.
Pour MGM, quand on joue en première division, quand on a cette image de marque et cette qualité, c’est comme quand on achète une voiture, une Audi par exemple, eh bien tout marche et tout fonctionne.
Un appartement c’est pareil, il y a une somme d’intervenants, le bâtiment ce n’est pas binaire en 0-1, mais en tout cas c’est le client qui nous fait vivre.
Je peux vous dire que quand vous avez une chute de 300 à 200, demain on est bien contents d’avoir des clients qui non seulement nous recommandent parce qu’ils sont fiers et contents d’être des propriétaires et des clés MGM. Là, tout compte, et je crois qu’il faut les remercier à ce titre là.

Merci d’être présents ce soir et je vais laisser la parole à Sophie.

 EXPOSE de SOPHIE SIMOND MIRADOLI, Présidente du SIF

Mesdames et Messieurs,
Je suis très heureuse d’être parmi vous ce soir, pour inaugurer un des bâtiments les plus emblématiques construit ces dernières années sur FLAINE.
C’est certainement le bâtiment le plus attendu sur notre station, car avec lui FLAINE retrouve un espace piscine et bien-être de qualité. Un équipement qui a cruellement fait défaut durant de trop longues années.
C’est également le bâtiment qui nous tenait le plus à cœur, à nous, élus du Syndicat Intercommunal de FLAINE, car nous en avions la maîtrise foncière et nous devions, ici, en plein cœur du Centre historique du FLAINE de Marcel BREUER, implanter un bâtiment audacieux qui puisse trouver, naturellement sa place dans cet ensemble architectural.
Pas facile, de nos jours, d’emboiter le pas à Sylvie et Eric BOISSONNAS et leur architecte en chef Marcel BREUER.
Cependant, la ligne directrice, suivie au cours des dernières années de réflexion, a été d’utiliser l’architecture comme un vecteur de valorisation de la station.
Les dernières réalisations entrées en service ce début d’hiver en témoignent.

  • Le Pavillon d’accueil, véritable signal dès l’arrivée à FLAINE est plus qu’un bâtiment fonctionnel pour la station, c’est un objet posé dans le paysage.
  • Les totems de signalétique au travers d’une expression plastique sobre et déconcertante, répondent à un besoin de fonctionnalité, en lien direct avec l’histoire de la station.
  • La nouvelle cabine de l’ascenseur incliné n°2, repère mobile dans le paysage offre aux usagers une visibilité à 360°, tout en conservant un rappel aux éléments orange d’origine.
    On retrouve cet esprit « FLAINE » jusque dans le réaménagement des bureaux du Syndicat qui se composent de mobilier sobre, soumis à aucune mode, mais conçu pour répondre à une variété d’exigences...
    Toutes ces réalisations n’auraient pu voir le jour sans l’implication forte de nos partenaires.
    Je pense à Christian HAUVETTE, qui malheureusement nous a quitté, mais a su nous faire prendre conscience de l’enjeu du « laboratoire d’architecture » qu’est la station de FLAINE.
    Je pense à Guillaume RELIER et son agence dont la passion pour FLAINE, nous pousse à sortir des sentiers battus.
    Je pense à David GIRAUD et la Société MGM qui a relevé le défi de sortir de son registre traditionnel pour construire à FLAINE « Le CENTAURE ».
    Merci encore à tous d’avoir contribué à ce que l’avant- gardiste station de ski de FLAINE suscite encore et toujours fascination. Parfois elle dérange, mais jamais ne laisse indifférent.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1775 / 1792232

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La station   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License