Association Flainoise

2016-04-25 - Position de l’Association sur le projet Funiflaine

samedi 2 juillet 2016 par Regis_Lardennois

Position de l’Association Flainoise sur le projet FUNIFLAINE.
Ce document sera mis à jour au fil du temps.

25 avril 2016

Sommaire

  • question préalable des investissements
  • position de l’association sur le projet Funiflaine.
    • maîtrise des coûts, capacité du Domaine Skiable, allongement du tracé.
    • exploitation hors saison et transport public
    • le cas du golf
    • la circulation sur la route de Flaine

Annexe :

  • historique sommaires des évènements en 2015 et 2016

Question préalable des investissements

Le Funiflaine va bien entendu favoriser le ski à la journée, à Flaine et aux Carroz.
La situation de Flaine ou les investissements collectifs sont nuls depuis plusieurs années va augmenter le déséquilibre entre ski à la journée et résidentiel.
En effet, ces investissements auraient du rendre plus agréables les séjours à Flaine, créer une atmosphère locale plus vivante. Au lieu de cela les décisions des communes ont mis la station à l’abandon. Les investissements comptables du budget ne sont en fait que de l’entretien ou du remplacement de matériel usagé.
Un niveau d’investissement raisonnable, permis par un retour de taxe équitable (donc de 100%) aurait pu laisser espérer la conservation d’un certain équilibre entre ski à la journée, et séjours résidentiels, il faut l’oublier.

Par ailleurs, les équipements périphériques au Funiflaine sont à la charge des communes.
Ainsi, les moyens de transporter les piétons depuis l’arrivée du Funiflaine jusqu’à Flaine Forum, avec leurs bagages, ne sont pas prévus et encore moins financés.
Les voyageurs arriveront à Flaine Front de Neige sans moyen de transport « doux » et performant pour gagner le centre de la station ou les ascenseurs permettraient un premier dispatching. Les navettes routières nous semblent peu adaptées en raison d’une capacité très en-dessous de celle du Funiflaine en saison, et présentent un coût de fonctionnement excessif hors-saison.
Cela ne fera que favoriser le ski à la journée au détriment du résidentiel.
Attention, pas de confusion entre les investissements « Funiflaine » et les investissements pour la vie en résidence.

Ce n’est pas l’évolution que nous voulons pour la station, et nous nous opposons au projet Funiflaine dans ces conditions. La station de Flaine, par ses trésors architecturaux et artistiques mérite mieux que cela.

Nous souhaitons que dans les mois qui viennent les communes aient changé de politique, un audit financier récent les y incite, mais il faudra nous convaincre de la réalité de ce changement pour que nous changions d’avis.

Position de l’Association Flainoise sur le projet Funiflaine.

Nous n’avons pas été consultés sur la réalisation de ce projet qui va (éventuellement) structurer le Grand Massif, nous n’avons pratiquement pas d’information sur son modèle économique, et notre objectif est que ce projet apporte le plus possible de retombées positives à Flaine et au Grand Massif, sans impact incontrôlé sur les finances locales.

maîtrise des coûts, capacité du Domaine Skiable, allongement du tracé.
Nous sommes particulièrement préoccupés par les aspects suivants :

  • la maîtrise des coûts d’investissements, les dépassements éventuels pouvant avoir un impact majeur sur les collectivités locales,
  • nous sommes inquiets de l’arrivée d’un nombre accru de skieurs sur un domaine skiable qui n’est pas extensible. Il ne faudrait pas que l’attente aux remontées mécanique augmente à terme de façon significative.
  • la station du Lays augmente de façon importante la longueur du tracé, de l’ordre de 3 km. C’est un choix d’aménagement d’Arâches. La zone des Feux retenue dans le projet antérieur allongeait moins le tracé du projet. Hormis l’impact sur le coût de construction et d’exploitation, cela augmente le temps de parcours..

Exploitation hors saison et transport public
Nous nous posons des questions sur l’exploitation hors saison, qui ne peut être justifiée qu’avec un nombre de voyageurs très supérieur au personnel d’exploitation. La durée annuelle d’exploitation prévue de 10 mois/an nous semble incompatible avec l’exploitation hors saison, les deux mois d’arrêt étant certainement positionnés hors saison. Il n’est peut-être pas nécessaire de faire les travaux d’entretien sur toute la ligne en même temps ce qui faciliterait la mise en place de navettes, et puis comme sur tous les transports publics, une partie des travaux peut être effectuée de nuit.

Risques financiers pour le contribuable ?
Le caractère de Transport Public est un élément essentiel du financement du projet et du cahier des charges (pour ce que nous en savons).
Or Marc IOCHUM nous a déclaré (le 28 février 2016) que rapidement on abandonnerait l’exploitation hors saison qui serait trop coûteuse.
Quelles peuvent être les conséquences sur le financement, Y a-t-il un risque d’avoir à rembourser les financements de la région et du Département ?

Transport de marchandises
Il semble que rien ne soit prévu pour le transport de marchandises dans des containers de petite taille avec livraison / collecte dans Flaine et stockage éventuel à la gare. Ce type de containers existe avec une fonction de conservation du froid.

http://www.froid-loisirs-equipement...

Idem pour les bagages qui devraient pouvoir être transportés entre deux consignes.

Impact sur le Golf
La commune d’Arâches a semble-t-il pris la décision de céder gracieusement une partie du terrain du golf au syndicat Funiflaine.
C’est son droit, elle est propriétaire, cependant il faut se souvenir que le golf est un héritage de la famille Boissonnas qu’il serait bien malheureux de dilapider, il n’y a pas tans d’équipements que cela à Flaine..

La moindre des choses serait que la commune d’Arâches remplace les 4 trous cédés au Funiflaine (ou grevés de servitudes en interdisant l’utilisation aux golfeurs) à proximité immédiate et aux frais de la commune (à moins que ce soit un financement Funiflaine). Le contraire serait pour nous scandaleux.
Le golf de Flaine devrait voir sa clientèle augmenter avec le Funiflaine, et ce n’est pas le moment de démanteler un équipement existant qui fait partie de l’image de la station.

Historique probable du transfert de la propriété du golf à a commune d’Arâches (de mémoire de Thomas Heppel) :

  • La Sepad a obtenu les terrains (pas cher ou gratuitement) pour faire le golf. Elle en a payé l’aménagement.
  • Quand le CDR a voulu se débarrasser du golf. Araches a fait valoir son droit de préemption au franc symbolique.

La circulation sur la route de Flaine
En tant que Flainois, et respectueux de l’environnement, nous sommes très motivés par la réduction du trafic automobile sur le route de Flaine, que lors de l’UTN 2003 le Préfet avait mis en condition impérative.
Le prix de la vente du terrain du Refuge du Golf (2,4 M€) avait été conservé par la commune d’Arâches pour financer les travaux routiers correspondants.
Nous attendons du Funiflaine qu’il apporte une contribution significative à la réalisation de ces objectifs, en accord avec le développement de la station des Carroz, ce n’est pas du tout évident actuellement avec le pôle d’accès au Domaine Skiable qui va être construit aux Molliets !.

ANNEXE
Historique sommaire des évènements en 2015 et 2016

  • 29 janvier 2015. Accord de l’Etat sur le financement du projet (54 M€ sur 84 M€) dans le cadre du plan Etat Région. A ce moment, il n’y avait que 4 stations. La finalisation du Plan Etat Région et sa signature a duré plusieurs mois.
  • 19 mars 2015. Première information sérieuse sur le tracé du projet. Nous détaillons le 22 mars.
  • 3/4 avril. Informations sur la fréquentation du Domaine Skiable
    • Maximum Grand Massif en une journée : 35 000 skieurs (12 000 pour Flaine)
  • 7 mars 2016. Création du Syndicat Mixte Ouvert du Funiflaine, structure porteuse du projet regroupant le Conseil Départemental, La communauté de communes 2CCAM, les communes de Arâches La Frasse et Magland.
  • printemps 2016. le projet est fragilisé par l’apparition d’un tracé alternatif à l’initiative de la ville de Magland. Cela montre qu’on est toujours au stade des décisions politiques alors qu’on devrait être en phase de consolidation des coûts. Mr Iochum propose de remplacer la gare de Magland à la Maladière.
  • août 2016. Mr Iochum annonce que tous les problèmes sont levés, et que le projet démarrera au 1er septembre 2016.
  • novembre 2016. Le Conseil Régional demande un réexamen du projet.

forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1852 / 1148990

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Editoriaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.22 + AHUNTSIC

Creative Commons License