Association Flainoise

2016-10-14 - Enquête publique sur le projet de retenue de Vérêt

vendredi 14 octobre 2016 par Regis_Lardennois

Jeudi 24 mars 2016
Conseil municipal d’Arâches.
Autorisation donnée à « Grand Massif Domaines Skiables » de déposer un Permis d’Aménager pour créer une retenue collinaire (parcelles communales B n° 121 et 122)
Abstentions et votes contre de la liste d’opposition motivés par un regret que DSGM n’ait pas cherché à utiliser le lac de Flaine, en raison du coût plus élevé du projet.

14 juin 2016

 L’enquête publique

Nous avons déjà donné des informations sur les problèmes d’approvisionnement en eau de la station de Flaine, à la fois pour la consommation d’eau potable et pour la neige de culture.

Le projet de retenue collinaire de Vérêt est porté par DSF.
Pour des raisons administratives, c’est une retenue d’eau potable, mais une convention signée avec le SIF assure à DSF une part importante de l’eau disponible.

L’enquête publique sur ce projet se déroule du 6 juin au 8 juillet 2016 dans les mairies d’Arâches et Magland.

Le dossier peut être consulté ici :
http://www.haute-savoie.gouv.fr/Pol...

L’ensemble des documents du dossier se trouve également ici sur le serveur :
http://associationflainoise.fr/docu...

Le document le plus intéressant pour avoir une vue d’ensemble sur le projet est ici.

PDF - 1.7 Mo
Localisation de la retenue

Vue en perspective du lac
Simulation en perspective de la retenue de Vérêt

Il est également intéressant de consulter l’étude du SIF sur les besoins en eau

PDF - 2.3 Mo
Annexe au schéma directeur du SIF - besoins en eau de Flaine.

Les détails de l’organisation de l’enquête peuvent être trouvés ici (annonce légale dans le Dauphiné) :

PDF - 787.3 ko
Organisation de l’enquête publique sur la retenue de Vérêt

 Argumentation du projet par Sylvain Philippe, Directeur de DSF

De : PHILIPPE Sylvain
Objet : Enquête publique retenue de Véret
Date : 21 juin 2016

Bonjour,
 
Actuellement a lieu une enquête publique concernant le projet de retenue collinaire de Véret.
 
La réalisation de ce projet nous permettra de produire mieux de la neige de culture sur Flaine : nous gagnerons en autonomie, en réactivité et en capacité de production.
Ceci augmentera nos possibilités d’ouvertures en début de saison et facilitera aussi l’ouverture des liaisons Grand Massif. L’impact positif sur notre activité et sur la satisfaction de nos clients est certain.
 
Le fait qu’elle se situe à 2 000m d’altitude, nous fera aussi économiser de l’énergie, puisque l’eau pourra s’écouler dans une grande partie des canalisations, sans être pompée et sur-pressée, mais simplement par l’effet de la gravité.
 
De plus, la retenue apporte une garantie supplémentaire, en cas de besoin, pour l’eau potable de Flaine. En effet, une partie de l’eau pourra être utilisée, en situation critique, pour alimenter le captage d’eau potable.
 
En outre, en termes de sécurité, nous avons effectué une étude de danger complète du projet. Le rendu de cette étude, nous a permis de dimensionner les ouvrages afin qu’ils résistent à des évènements naturels qui pourraient se produire qu’une fois tous les 10 000 ans. Le niveau de sécurité est donc maximal.
 
Enfin, nous avons cherché à l’intégrer dans le paysage. Nous avons travaillé avec des paysagistes, pour que sa forme et ses dimensions s’intègrent parfaitement à la Combe de Véret (sous le sommet des Grands Vans).
Nous sommes persuadés que d’ici quelques années, « Le lac de Véret » ainsi créé, sera une destination de randonnée incontournable au départ de Flaine Forêt.
 
Pour toutes ces raisons, et d’autres qui vous sont propres, je vous invite, en tant que citoyennes et citoyens, à alimenter l’enquête publique de vos observations positives.
 
Pour ce faire, vous pouvez vous rendre en mairie d’Arâches ou de Magland, et écrire directement dans le registre mis à disposition à cet effet. Vous pouvez aussi envoyer vos observations par mail à : ddt-enquetes-publiques@haute-savoie.gouv.fr.
 
N’hésitez pas à relayer ce mail à toutes les personnes et/ou associations et/ou partenaires qui ont des intérêts directs ou indirectes, à la création de cette retenue.
 
Par avance merci.
Cordialement,

Sylvain PHILIPPE
Directeur Domaine Skiable de Flaine

Conclusion de l’enquête publique

Rapport du Commissaire Enquéteur

PDF - 1.7 Mo
Rapport du Commissaire Enquêteur

Avis du Commissaire Enquêteur

PDF - 1.3 Mo
Avis du Commissaire Enquêteur

Autorisation du Préfet, et conditions.

PDF - 1 Mo
Décision d’autorisation du Préfet

 Point de vue de l’Association Flainoise

Les besoins
Ils sont précisés dans la note du SIF faisant partie du dossier.

Pour l’eau potable, une augmentation importante de capacité de stockage est nécessaire, cette retenue n’est pas suffisante, mais apportera quand même un accroissement de capacité (le complément sera apporté par l’augmentation de capacité du lac de Vernant).
Par ailleurs, afin de pouvoir réaliser les travaux nécessaires sur le lac de Vernant et l’extension de sa capacité sans fermer la station de Flaine, il est nécessaire d’avoir deux retenues séparées.

Pour la neige de culture, DSF est actuellement très contraint, en quantité et en température (l’eau livrée à DSF est réchauffée de quelques degrés au même titre que l’eau potable, ce qui est gênant pour la neige de culture, cela exige une températures atmosphérique plus basse de quelques degrés pour faire fonctionner les canons à neige.

Les possibilités
Il est regrettable que les solutions alternatives envisagées n’aient pas été présentées dans le dossier. Les informations données ci-après nous semblent exactes, mais nous n’en sommes pas certains.

Une d’elles est bien connue, c’est l’utilisation du lac de Flaine comme réserve d’eau pour la neige de culture.
Cette solution présente deux problèmes :

  • l’eau n’est pas très propre, ce qui pose un problème pour la neige de culture. Je ne sais pas si cela est gérable,.
  • cela impose un pompage puissant pour remonter l’eau à 1800 ou 2000 m d’altitude. DSF n’a pas indiqué le coût de ce pompage (par exemple le coût annuel), mais on peut imaginer que ces deux difficultés ont conduit DSF à abandonner cette solution.

Utilisation des nappes d’eau souterraine. Des sondages ont été effectués il y a quelques années, et semble-t-il n’ont pas permis d’aboutir à une solution viable.

Créer un lac ailleurs..
Je ne crois pas que cela ait été regardé.
La combe de Vernant est sans doute assez grande pour supporter un deuxième lac, mais la captation de l’eau disponible combe de Vérêt pour la stocker à Vernant et l’utiliser ensuite à Flaine nécessite des conduites d’eau et des pompes.

Le Projet

Il présente beaucoup de qualités.
Il y a un gros effort d’intégration dans le paysage, avec une digue de faible hauteur.
Il permet de faire de la neige de culture par gravité sur une partie du domaine skiable.

Bien entendu, il prend de l’espace sur le domaine skiable, la piste Tourmaline doit être déviée, et cela restreint probablement les possibilités de ski hors piste en amont du lac.

Conclusion

Nous aurions apprécié d’avoir plus d’informations sur des solutions alternatives éventuelles, sachant que cette retenue réduit le domaine skiable, mais l’ensemble du projet nous semble cohérent.
Il comble un besoin urgent au niveau de la station de Flaine.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 809 / 1148990

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.22 + AHUNTSIC

Creative Commons License