Association Flainoise

2017-07-18 - La Tête de Picasso et les châteaux gonflables.

mercredi 19 juillet 2017 par Regis_Lardennois

Un de nos lecteurs, féru en histoire de l’art (et de Flaine), nous envoie cet article à propos de la situation de la « Tête de Femme » de Picasso qui n’est guère mise en valeur cet été.
On peut se réjouir d’avoir de nombreux touristes l’été, mais il ne faut pas que cela occulte les oeuvres d’art les plus prestigieuses.
Je lui laisse la plume :

Picasso / Châteaux gonflables
Nichée à 2.500m d’altitude, la station de Flaine, créée par Eric et Sylvie Boissonnas dans les années 60, renferme un trésor d’art et d’architecture. L’architecte de la station s’appelle Marcel Breuer, maître du Bauhaus où il va créer le célèbre fauteuil Wassily. Un des architecte phare du 20ème siècle auteur du Whitney Museum de New York. Et puisque New York sert de référence, son Boqueteau de Jean Dubuffet, œuvre d’art monumentale sur la Chasse Manhattan Place, renvoie à celui de Flaine au cœur du Forum où il côtoie une Tête de Femme de Pablo Picasso, une sculpture de Victor Vasarely, une fontaine de glace de Carl Nesjar, Une Chapelle de Marcel Breuer, une fontaine de Pol Bury dans un auditorium de 500 place dédié à la musique classique… Bref, que de l’exceptionnel avec les plus grands artistes du 20ème siècle. Et qui plus est dans une station de sport d’hiver et d’été dont le slogan du 30ème anniversaire a été : « Flaine, l’art de la différence ! ». A l’aube du 50ème anniversaire de la station, le visiteur épris d’art moderne, ou juste esthète, risque d’être surpris par la mise en valeur du patrimoine artistique flainois, comme en témoigne l’incroyable voisinage imposé à l’œuvre de Pablo Picasso qui n’en méritait pas tant ! Le slogan du 50ème anniversaire sera-t-il « Flaine, l’indifférence à l’art ? ». Il serait sans doute possible que l’héritage incroyable et prestigieux laissé par les fondateurs de Flaine puisse cohabiter, sans en subir les outrages, avec les activités proposées aux jeunes vacanciers flainois…. A moins que, outrés par l’affront auquel elles ne peuvent répondre, les œuvres d’art demandent à leur propriétaires actuels (le Musée National d’Art moderne, Centre Georges Pompidou) ou d’avant le leg au Syndicat Intercommunal de Flaine (la Scaler Fondation des Boissonnas) de venir les rechercher !
Eugène Breton, critique d’art et d’architecture

JPEG - 958.3 ko
Picasso à Flaine, une histoire d’amour !

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 1216103

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.22 + AHUNTSIC

Creative Commons License