Association Flainoise

2019-01-08 - Présentation de l’avancement du projet Funiflaine

vendredi 11 janvier 2019 par Regis_Lardennois

Comte-rendu de réunion publique « Etat d’avancement du projet Funiflaine » le 8 janvier 2019 à Flaine

Organisateurs

  • Marc Iochum, Maire d’Arâches, il accueille les autres organisateurs.
  • Christian Monteil, Président du Conseil Départemental et Président du Syndical Funiflaine
  • Martial Saddier, député de la circonscription de Bonneville, et Vice Président de la Région chargé des finances
  • Fernande Auvernay, représentant René Pouchot, maire de Magland, malade (semble-t-il, très malade, mais il est annoncé aux vœux de Magland le 11 janvier)
  • Francis Charpentier, directeur de la DDT, représentant le Préfet et le Sous-Préfet

Il y a entre 200 et 300 personnes dans la salle de l’Auditorium.

 Présentations

Introduction par Marc Iochum, Engagement vibrant pour le projet Funiflaine, mais il n’a pas expliqué pourquoi depuis janvier 2018, il n’a pas encore eu le temps de ratifier le projet. Il explique aussi les démarches administratives de la commune présentées en 2018, et celles prévues pour 2019

Christian Monteil présente un tableau de l’état du projet
Sur la base d’objectifs, d’actions en cours, et de marques de bonne volonté (par exemple convaincre la SNCF de mieux desservir Magland, ou ATMB de créer un échangeur pour le Funiflaine.
Il ne donne pratiquement aucune information sur la projet, autre que :

  • un plan Magland-Flaine avec 3 ronds marquant les gares
  • l’état de l’achat des terrains de Magland pour la gare de départ (RIAND et ANTHOINE)
  • des informations sur le coût du projet, estimé actuellement à 75 M€ HT, avec le découpage suivant :
25 M€ Département
20 M€ Région
04 M€ Etat
04 M€ 2CCAM
1,5 M€ CEE
1,5 M€ Magland
1,5 M€ Arâches
15 M€ Aménageur

Il y a encore des points d’interrogation sur la CEE et l’Aménageur.
Il insiste sur la motivation des membres du Syndicat, et l’urgence à démarrer le projet dès que possible, sinon les subventions seront réaffectées ailleurs.
Le Funiflaine est le résultat d’une démarche d’ensemble dans le département, concernant le Grand Massif et les transports dans la vallée.
Il cite les pendulaires dans l’objectif commercial du projet. Les centaines de pendulaires des Carroz prendront leur voiture pour prendre le Funiflaine à Magland (15 km) ou à Pierre Carrée (15km)sauf qui n’a pas de parking dans le projet actuel ! ! ! Dans les 2 cas, cela ne présente aucun intérêt.
Pour Christian Monteil, la gare intermédiaire de Pierre Carrée est justifiée par la situation existante : il cite l’intérêt du 27ème BCA (bâtiment à Pierre Carrée) pour leurs déplacements !!!!

Il décrit le processus de concertation qui va se dérouler les 4, 11 et 18 février, il y aura après cela une décision, et l’engagement des premières actions à la mi-mars (notamment l’achat des terrains).

Martial Saddier aborde les différents projets d’ascenseurs valléens de la Région. Il y en a six. cinq ont une participation de la Région de 10 M€, et le 6ème, le Funiflaine, a une subvention de 20 M€ car il était le premier, mais cette différentiation par rapport aux autres ne tiendra plus si le Funiflaine prend encore un peu de retard, D’ailleurs le plan Etat Région se termine en 2020 et le Funiflaine ne sera pas repris dans le plan suivant.
Il insiste (comme Christian Monteil) sur le fait que le Département et la Haute Savoie de mettront pas un euro de plus que ce qui est prévu sur le projet.
Si on n’arrive pas à engager le projet, si on ne trouve pas de délégataire prêt à prendre ses responsabilités, les flainois et les touristes continuerons de monter en voiture.

Fernande Auvernay assure de la grande motivation du Conseil Municipal de Magland.

Francis Charpentier indique que la Préfecture est motrice dans les projets d’aménagement du Département, et que la DDT est en charge de vérifier que le projet répond parfaitement à la règlementation, y compris le respect de la nature.

 Questions-Réponses

questionnement poignant et convaincant du directeur de l’asso sportive nordique d’Agy sur l’activité à Pierre Carrée, ou il vient tous les jours faute de neige à Agy. Il faut préserver cette zone et en développer l’activité.
Réponse : le site sera préservé !
commentaire : Avec la gare du Funiflaine sur le trou 11 du golf, les 47 000 m2 de SHON, la piste de ski alpin vers Vernant (probablement à la place de pistes nordiques existantes)… on se moque de nous ! - notez bien que la partie de la zone qui va à Vernant est réservée aux piétons/raquettes (même si elle est utilisée par les fondeurs. Il faudrait augmenter la longueur des pistes et réaliser un Biathlon. N’en déplaise à certains, on ne pourra pas actuellement réaliser de compétitions de Biathlon en raison de l’altitude trop élevée, mais c’est excellent pour l’entrainement des sportifs, et cette limitation pourrait disparaître avec le réchauffement climatique. Le SIF possède un équipement pour un pas de tir Laser, mais un certain moment, il a même été envisagé de faire un véritable pas de tir de l’autre coté de la route avec la participation du 27ème BCA. .
question sur les constructions à Pierre Carrée.
Réponse de Marc Iochum et Christian Monteil. Il n’y a aucune urbanisation dans le projet Funiflaine, il y aura ultérieurement une UTN avec quelques constructions
47 000 m2, c’est plus que Montsoleil avec la résidence Belambra, 3 fois rien.,. On se moque de nous, et la collectivité ne doit pas investir en anticipation d’une future UTN qui est contestée, il y a déjà fort faire avec les constructions existantes...
question de la fille du propriétaire du terrain visé pour la gare de départ (RIAND). Elle demande à connaître l’emprise visuelle de la gare, avant la transaction (elle semble habiter une maison voisine).
Christian Monteil lui répond qu’on fait les choses dans l’ordre, on achète le terrain, et les études définiront la hauteur des bâtiments
Commentaire : il n’est pas possible que la hauteur ne soit pas connue. C’est un point contraignant du tracé, il faut passer sous une ligne à Haute Tension, et survoler la route qui est plus haute de plusieurs mètres.
Un autre maglanchard exprime sa crainte des embouteillages en perspective à Magland. (il y en a déjà beaucoup)
Thomas Heppel demande que quelque chose soit fait pour limiter le trafic sur la route.
Christian Monteil répond, en résumé, que la réponse c’est le Funiflaine (nous sommes convaincu que ce n’est pas suffisant).
Paul Voirin demande si le Syndicat a un retour d’exploitation sur le 3S des Prodains.
Réponse, pas d’information.
une personne argumente que le Département et la Région ne peuvent se désintéresser de ce qui se passera lors de l’exploitation. Tout le monde sait que d’une manière ou d’une autre, peut-être par défaillance de l’exploitant (même motivé), les pertes d’exploitation éventuelles retomberont sur les contribuables.
Pas de souvenir de la réponse, on verra sur les enregistrements audio).
Les prix sont-ils Hors Taxes ou TTC ?
Christian Monteil donne la parole à Marc Iochum. Les prix annoncés sont Hors taxes, c’est légitime car les financeurs ne paieront pas la TVA qui sera payée par le délégataire, il récupérera la TVA sur les billets.
Sujet fort pertinent . Cela amène deux remarques :
1- le délégataire devra payer 15 M€ de TVA sur le coût de construction, et l’imputer sur le coût du billet ? Le délégataire est déjà cité dans le financement pour 15 M€ HT, il va donc avoir à débourser 15 M€ de plus, et les récupérer sur les billets. Et sans compter sur la TVA sur les 15 M€ HT qu’il fournit déjà, soit en tout 33 M€.
2- le délégataire paiera aussi la TVA sur le coût de gros entretien évalué chaque année à 5 % du coût de réalisation de la remontée. Par rapport au coût d’entretien évalué dans notre note de demande de changement de tracé (mise à jour), déjà élevé avec 3,5 M€/an. On passe à 4,2 M€ TTC, cela augmente le coût du billet par passager de 0,7€ (sur la base de 1 Million de passagers/an.
Avec l’amortissement de 33 M€ qu’aura fait le délégataire, supposé amorti en 20 ans, on passe alors à un coût de passage de 7 à 8 € minimum incompressible par passage. Est-ce bien raisonnable ?
Cela renforce la nécessité de rechercher un maximum de clients, et de mettre des contraintes sur le trafic routier.
Nous pensons en tout état de cause que le Funiflaine ne pourra pas être exploité si une partie de son coût d’exploitation n’est pas intégrée dans les forfaits de ski ou les coûts de séjour, ce qui serait légitime, les remontées mécaniques et les loueurs ayant plus de clients.

 Démarche de concertation du Conseil Départemental

Voici l’agenda officiel.

http://associationflainoise.fr/Docu...
Il y a encore quelques points importants à clarifier, par exemple :

  • que se passe-t-il entre le 24 janvier et le 4 février ?
  • les réunions sont trop courtes pour aborder de nombreux sujets. Aborde-t-on tous les sujets à chaque réunion, y a-t-il un agenda détaillé des sujets pour chaque réunion, ?
  • aurons-nous des informations sur le projet actuel, et à temps pour les lire avant les réunions publiques ?
  • pouvons-nous poster nos documents sur le site officiel, ou devons-nous faire une concertation en parallèle de la concertation officielle ?

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 341 / 1538303

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.22 + AHUNTSIC

Creative Commons License